Accueil>orchestre à l'école michelet

orchestre à l'école michelet

 

Orchestre à l'Ecole Michelet

I) L'Orchestre à l'Ecole, qu'est-ce que c'est ?

Un orchestre à l’école est un dispositif transformant une classe entière en orchestre pendant 3 ans.

Un orchestre, crée dans l’école, accueille tous les élèves d’une classe, quels que soient leurs aptitudes, leurs niveaux d’intégration ou leur comportement. Très rapidement, la classe se structure, le rapport élèves - professeurs se modifie, et entre les élèves eux-mêmes également.

L’orchestre devient une matière à part entière. L’orchestre à l’école est obligatoirement inscrit dans le projet d’école ou d’établissement, avec l’aval de l’inspection académique.
Les musiciens intervenant se déplacent au sein de l’établissement scolaire et travaillent en étroite collaboration avec les dumistes, ainsi qu’avec toute l’équipe pédagogique.
Les élèves sont majoritairement non inscrits dans un établissement spécialisé d’enseignement de la musique et débutent dans cette classe leur première expérience instrumentale.

Orchestre à l'Ecole Michelet

II) L'Orchestre à l'Ecole de Béthune

Ce projet est porté par la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Béthune, en partenariat avec l’Ecole de Musique de la ville et son directeur, M Hédin, l’Inspection de l’Education Nationale et le Service Enseignement de la ville.

 

Pourquoi ?

L’Orchestre à l’école est un dispositif existant depuis une dizaine d’années. Pour en mesurer son impact auprès des enfants, l’Association Orchestre à l’école en a réalisé une évaluation en novembre 2010. Cette évaluation a permis de mettre en évidence des critères de succès indéniable pour ce dispositif, le rendant de ce fait un outil pédagogique fort au service de l’enfant.
Les résultats portent sur :
- L’amélioration de la moyenne générale : « la note moyenne augmente continûment durant la première année du programme ainsi que durant la scolarité. »
- L’amélioration de la note de vie scolaire : «  la note de vie scolaire augmente entre 0,6 et 0,8 points ».
- L’impact sur les capacités non-cognitives : « amélioration des élèves à l’égard de l’école et de l’ambition des élèves, amélioration de l’attitude des élèves à l’égard de l’école  ainsi que l’ambition même des élèves ».

Cette étude confirme que le dispositif de l’orchestre à l’école aide à réduire les inégalités entre les enfants, favorise la sociabilité des enfants et les revalorise dans leur vie scolaire.Orchestre à l'Ecole Michelet

 

Quand ?

L’orchestre à l’école de la Ville de Béthune a ouvert le 23 septembre 2011.

La cérémonie de lancement officielle de la classe a eu lieu le 21 octobre 2011 en présence des enfants et de leurs parents, mais aussi de M le Maire, Mr Bultel, adjoint aux finances, M Caron, adjoint à la Culture, Mme Brassart, adjoint à l’enseignement, M Fontaine, Inspecteur de l’Education Nationale, mais aussi des représentants de l’association Orchestre à l’école et de Moreau Music, fournisseur d’instruments de la classe orchestre.
A cette occasion, les enfants ont pu jouer quelques extraits de leur répertoire en compagnie de leur professeur, Mme Manner,  de Clémentine Godbille, leur dumiste, et des professeurs de musique.

Orchestre à l'Ecole Michelet

Pour qui ?

La classe Orchestre s’adresse aux élèves de CE2 de Mme Manner. La classe est constituée de 25 enfants.

L’école de musique encadre la classe Orchestre par une de ses dumistes, Clémentine Godbille, qui supervise l’ensemble du projet et a la charge du suivi de l’orchestre.

Les enfants ont la possibilité de s’épanouir à travers un orchestre de cuivres : trompette, tuba, trombone et percussions.

 

Action Culturelle

La classe de l’orchestre à l’école est inclue dans un projet d’éveil à la musique :
Organisation de rencontres avec des musiciens professionnels,
Visites de lieux incontournables comme la Cité de la Musique.
Programmation de la classe Orchestre dans le cadre de la cérémonie de remise de prix de l’école de musique et dans le spectacle de l’école Michelet.

Orchestre à l'Ecole Michelet

Un parrain de renom

L’Orchestre à l’école Michelet a le plaisir d’être parrainée par un jeune artiste originaire de la région et reconnu dans le monde de la musique : le trompettiste Romain Leleu.

« Nouveau phénomène de la trompette, ce jeune musicien de 27 ans simple et généreux, offre à chaque apparition une sonorité et une musicalité impressionnantes, une délicatesse et une douceur d’approche de son instrument. Il y a une sorte d'agilité et d'espièglerie dans le jeu de Romain Leleu qui ne laisse personne indifférent. »
 
Après avoir étudié avec Eric Aubier, il intègre à 15 ans le CNSM de Paris et reçoit en 2003 un 1er Prix de trompette mention très bien suivi par un Prix de musique de chambre mention très bien à l'unanimité. Durant son cursus, Reinhold Friedrich le remarque et l'invite dans sa classe à la Hochschule für Musik de Karlsruhe en Allemagne. Lauréat du Concours International « Festival Musical d?Automne de Jeunes Interprètes » et Prix spécial d'interprétation du Concours International « Lieksa Brass Week» en Finlande en 1999, il remporte en 2005 le 3e Prix du Concours International de Musique de Chambre de Lyon et est nommé « Révélation Classique » de l'Adami. En 2009, Romain Leleu remporte les Victoires de la Musique Classique dans la catégorie « révélation soliste instrumental ».
Orchestre à l'Ecole Michelet
Digne héritier de la grande école française de trompette, Romain Leleu se produit lors d'importants festivals et sur de grandes scènes telles que le Festival de la Roque d'Anthéron, le Festival Radio-France de Montpellier, la Folle Journée de Nantes, la Folle Journée du Japon…
 
Intéressé par la musique de notre époque, Romain a notamment collaboré avec Karol Beffa (créations de Subway, Nuit Etoilée et Buenos Aires), Philippe Hersant (création de Folk tunes), Martin Matalon...
 
Chambriste passionné, Romain Leleu aime partager la scène en compagnie de Xavier Philips, Thierry Escaich, Jean-Marc Philips-Varjabédian, Romain Guyot, Laurent Lefèvre, Emmanuel Strosser...

Romain Leleu est lauréat de la Fondation Simone et Cino del Duca, de l'Académie des Beaux Arts.

Il a remporté les Victoires de la Musique classique en 2009 dans la catégorie « Révélation de l’année soliste instrumentale ».

Contact : http://www.romainleleu.fr/

Romain Leleu viendra à Béthune les 20 et 21 juin 2012. A cette occasion, il organisera une masterclass de trompettes, à l’école de musique de Béthune, ouverte aux trompettistes d’Artois Comm.
Il donnera également un concert orgue et trompette à l’église Saint Vaast qui sera introduit par la classe orchestre de l’école Michelet.

Orchestre à l'Ecole Michelet
L'Equipe encadrante

M Fontaine, Inspecteur de l’Education Nationale et M Lekeux, chargé de l’enseignement musical, assurent la cohérence du projet dans le respect des obligations pédagogiques de l’école.

M Cayzeele, Directeur de l’Ecole Michelet, réalise le suivi du projet dans le cadre du projet pédagogique de l’école.

Mme Manner, professeur de la classe, assure le bon fonctionnement de la classe orchestre et des obligations scolaires des enfants.

M Hédin, Directeur de l’Ecole de musique de Béthune, met en place le programme d’étude musical.

L’encadrement des élèves a lieu par la dumiste de l’école municipale de musique, Clémentine Godbille.

Thibaut Mannessier, professeur de trompette, Christian Laisné, professeur de Tuba, Laurent Queva, professeur de trombone, Samuel Taussat, professeur de percussions.

 

III) Les Partenaires

 

L'association Orchestre à l'Ecole

L'association ORCHESTRE A L'ECOLE s'est donnée pour mission de piloter un dispositif permettant à tous les enfants de bénéficier d'une pratique musicale collective.
Le label Orchestre à l'école existe depuis 1999 mais l'Association Orchestre à l'école se crée en septembre 2008.
Le conseil d'administration est composé de spécialistes réunissant les compétences dans les domaines de la facture instrumentale, de la maintenance des instruments, du montage de projet, du fonctionnement de l'Education Nationale, du fonctionnement d'une collectivité locale (notamment de la gestion d'un pôle social), et de la pédagogie musicale.

L'association accompagne les relais locaux tout au long de la vie de l'orchestre, facilite la réussite du projet :
Au niveau national en négociant des accords cadres avec tous les partenaires (Education Nationale, Culture…)
Sur le plan financier, en recherchant des fonds auprès de mécènes et collectivités publiques, et en se chargeant de leur collecte et leur réattribution (sélection par un comité des orchestres auxquels ces fonds seront attribués).
Sur le plan opérationnel en fournissant tous les documents, en conseillant sur toutes les étapes de l'obtention des budgets, en coordonnant des groupes de travail sur tous les sujets relatifs au développement des orchestres à l'école.
Sur le plan de la médiatisation, en organisant des événements et des rencontres, et en communiquant.
Sur le plan de la diffusion en négociant des partenariats avec les lieux de concerts.

> Site internet : http://orchestre-ecole.com/

Orchestre à l'Ecole Michelet

L'Orchestre à l'école de Béthune est soutenu par la politique de la Ville - Contrat Urbain de Cohésion Sociale

Le projet de l’Orchestre à l’école de la Ville de Béthune s’est porté sur l’école Michelet, au plein cœur de la rue de Lille. Ce quartier est l’un des quartiers prioritaires de la Ville de Béthune. L’école Michelet, centre de vie par excellence, a naturellement retenue l’attention de la Ville pour lui insuffler un nouvel essor et donner à la population de ce quartier une nouvelle occasion de vivre ensemble. Ce projet fédérateur réunit en effet parents, enfants, professeurs, habitués du quartier pour de nombreuses rencontres et manifestations, c’est ainsi l’occasion pour tous de partager et d’échanger pour rendre plus fort ce quartier.

Les contrats urbains de cohésion sociale (Cucs)
Le contrat urbain de cohésion sociale est le cadre de mise en œuvre du projet de développement social et urbain en faveur des habitants de quartiers en difficulté reconnus comme prioritaires.
Il comporte :
- un projet urbain de cohésion sociale, visant l’ensemble des objectifs définis aux articles 1 et 2 de la loi du 1er août 2003 ;
- des programmes d’actions pluriannuels déclinant ce projet sur des champs et des quartiers prioritaires ;
- les modalités de mise en œuvre, d’évaluation, de suivi et d’adaptation du projet urbain de cohésion sociale et des programmes d’action.
Le contrat urbain de cohésion sociale prend en compte tant les politiques structurelles développées à l’échelle communale ou intercommunale influant sur la situation des quartiers (emploi, développement économique, transport, habitat et peuplement, politique éducative et culturelle, santé, insertion sociale) que les actions conduites au sein même de ces quartiers pour améliorer le cadre de vie ou la situation individuelle des habitants.
Le contrat urbain de cohésion sociale est conclu entre l’État et les communes, ou l’EPCI, et d’autres partenaires. Il fédère les actions des signataires autour de cinq champs prioritaires fixés par le Civ du 9 mars 2006 : emploi et activité économique, habitat et cadre de vie, réussite éducative, prévention de la délinquance et citoyenneté, santé.

> Contact : http://www.lacse.fr/

Flash Info